Matériaux
Trotinette
Deck
Guidon
Fourche
Roue
Collier de serrage
Jeu de direction
Roulement
Poignée
Pegs
Grip
Frein
Système de compression
Axe
Système de compression


Généralités :
Le système de compression est la pièce qui va faire que vous n’aurez pas de jeu dans votre jeu de direction, et grâce à laquelle votre trott pourra faire un joli « dongg dongg » si agréable à chaque replaque.
Le système de compression se doit d’être toujours bien serré sinon votre jeu de direction pourra en prendre un coup.
Avec les années plusieurs standards se sont imposés, et aujourd’hui il faut faire avec pas moins de quatre systèmes de compression différents …. Un sacré casse-tête pour ce qui est des compatibilités entre fourches et guidons.
Dans l’ensemble tous les systèmes de compression fonctionnent de la même manière : écraser la fourche et le capot du headset pour rendre les roulements du JDD en compression constante. Lorsque vous serrez votre système de compression pour la première fois il se peut qu’au bout de quelques jours votre trott prenne un peu de jeu. C’est normal, il faut que chaque pièce se rode et se tasse correctement. Normalement au bout de trois serrages successifs, le système ne bougera plus.

ICS :


1 : guidon en 31.8
2 : étoile
3 : vis de compression
4 : fourche
5 : collier de serage

Crée par Andrew Broussard de Proto (a l’origine appelé Scooter Resource Parts), le principe est simple : une étoile qui se fixe dans le guidon, une vis dans la fourche par le dessous, qui vient se visser dans l’étoile et qui va compresser le guidon sur le JDD.
L’avantage est que le guidon est en contact direct avec la fourche, guidon en 31.8, donc pas besoin de serrer beaucoup le collier de serrage pour que ça fonctionne. Et ce système est très léger.
Les inconvénients sont que pour resserrer le système il faut enlever la roue à chaque fois. De plus dans les guidons acier haut de gamme qui sont traités thermiquement, l’acier est tellement dur que l’étoile a du mal prendre prise dedans et elle peut reculer.
Vous allez surement devoir utiliser une longue clé allen pour pouvoir atteindre la vis au fond de la fourche.
Donc à conseiller uniquement pour des guidons aluminium. Sauf pour les guidons aciers qui auraient une étoile soudée à l’intérieur.
Une variante est apparue en 2011 avec Addict, nommée ICS10. La vis est simplement en M10 au lieu d’être en M6 ce qui offre un plus grand couple de serrage.
Pour installer l’étoile dans un guidon il faut taper avec un marteau, en faisant bien attention à la rentrer droite, pour ce faire lorsqu’elle est un peu enfoncée vous pouvez utiliser un tube de diamètre légèrement inférieur à celui d’une fourche et taper avec dans le guidon. Il placera l’étoile automatiquement dans l’axe.
Attention aussi à ne pas enfoncer l’étoile ni trop loin (sinon la vis sera trop courte) ni trop près (sinon la fourche va entrer en contact et le système sera alors inutile) l’idéal est de laisser 10 mm d’espace entre les deux.
Attention aussi : lorsque vous serrez votre système de compression, veillez à toujours desserrer le collier de serrage, sinon le guidon ne peut pas se rapprocher de la fourche.

SCS :


1 : guidon en 31.8 ou 34.9
2 : vis de compression
3 : capot
4 : SCS
5 : étoile
6 : fourche

Crée par proto en 2008, le système est aussi simple. C’est une sorte de gros collier de serrage en deux parties qui va se serrer sur la fourche, mais aussi sur le guidon.
Entre ces deux parties vient se fixer une rondelle dans laquelle on vient passer une vis, qui se visse soit directement dans la fourche, soit dans une étoile installée dans la fourche.
Attention pour utiliser un SCS il faut que votre guidon soit sans fente, mais vu que le SCS rehausse le guidon de 5cm, vous pouvez facilement couper votre guidon au-dessus de la fente, ça ne changera pas la hauteur finale.
Les avantages de ce système de compression sont qu’il est très efficace, simple d’utilisation (juste à enlever le guidon pour resserrer), suivant les SCS il est compatible avec des guidons 31.8 et 34.9.
Les inconvénients sont qu’il reste assez massif visuellement (on aime ou on n’aime pas) mais aussi assez lourd. De plus si votre fourche est trop longue il faudra rajouter des spacers sous le SCS pour qu’il puisse être en contact avec le capot du JDD.

HIC :


1 : guidon en 34.9
2 : vis de compression
3 : capot
4 : shim
5 : étoile
6 : collier de serrage
7 : fourche

Crée par RAD en 2007, ce système de compression nécessite obligatoirement un guidon oversize , (en 34.9) . En effet le système est fait de manière à ce qu’un shim vienne se placer entre la fourche et le guidon, le shim dépasse de la fourche, et on vient y installer un capot dans lequel vient se fixer une vis qui se visse dans la fourche.
Les avantages de ce système sont qu’il reste assez light en soi (même si le guidon est un peu plus lourd de son coté), il est très efficace, et simple d’utilisation.
Coté des inconvénients : il faut avoir un collier bien solide (en effet il y a deux zones de friction à bloquer pour ne pas que le guidon se désaxe), et il faut obligatoirement avoir un guidon en 34.9. Aujourd’hui aux USA cette taille est assez généralisée, mais très peu en Europe.

IHC : Ce système crée par Blunt en 2011 est simplement une variante du système HIC.
La fourche est simplement plus fine, du coup il y a la place de placer un shim tout en gardant des guidons en 31.8.
Mêmes avantages et inconvénients que pour le HIC, à rajouter à cela que vous devez utiliser l’anneau de compression particulier pour s’adapter sur ce diamètre (généralement fourni avec la fourche).